Les homophones

Sommaire 

Retrouvez toutes les fiches ici :

Leçons : les homophones

Voici une ou deux fiches en exemple. Vous pourrez ainsi vous rendre compte rapidement de la mise en page.

Un mémo plutôt qu’une leçon…

Contrairement aux autres fiches leçons, cette fiche ne dispose pas des différents pictogrammes qui sont présents dans les autres leçons. En effet, c’est davantage un support auquel se référer au besoin plutôt qu’une véritable leçon. Il n’ y  a pas de véritables choses à retenir. C’est davantage un récapitulatif pour écrire correctement certains mots. Je m’explique.

Si on considère que l’apprentissage de l’orthographe passe avant tout par une bonne compréhension de l’organisation de la langue et la mise de sens dans l’unité mot, la difficulté des homophones va vite se réduire. Vous avez sûrement entendu parlé d’une nouvelle tendance qui consiste à ne plus présenter les homophones en opposition. Je ne suis ni pour, ni contre cet avis. En effet, certes, il ne faut pas que l’écriture de a ou à se réduise à ” je peux remplacer par avait ou je ne peux pas. ” En effet, il est important que l’apprenant ait mis du sens dans les mots de manière à écrire automatiquement la lettre qui convient : par exemple, a sans accent s’il s’agit du verbe avoir et à avec un accent s’il s’agit d’une préposition. Or, à mon avis, rien ne nous empêche de se faire un petit mémo ( tel qu’il est présenté là ) pour se souvenir des réelles difficultés ( quelle orthographe pour quel sens ). Bien entendu, il ne faut jamais perdre de vu le sens des mots.

Pour la même raison, vous ne trouverez pas d’exercices associés. En effet, il s’agit davantage d’utiliser cette grille en cas de doute. Il ne faut pas prendre les homophones comme un apprentissage supplémentaire. C’est pour moi un simple récapitulatif de ce qui été déjà vu. Par exemple :

est = le verbe être

ai = le verbe avoir

et = la conjonction de coordination

Adsense

Adsense

Adsense

Adsense