Additionner les nombres à un chiffre

Aide-mémoire

 

 

 

 

 

 

UN AVIS PERSONNEL

 

Peut-être certains d’entre vous ont déjà eu l’occasion de travailler en suivant les travaux de Rémi BRISSIAUD. Pour en avoir souvent discuté avec des collègues, cet outil peut être très apprécié. Malgré tout, certains y voient une « méthode » trop compliquée pour les élèves en difficultés. Pour avoir travaillé avec ces outils, les avoir laissé tombés puis repris, je me permets donc de vous donner un avis personnel.

Les élèves en difficultés scolaires ont souvent beaucoup de mal à abstraire, se représenter, faire des transformations mentalement, transférer. Or, la méthode d’apprentissage du calcul de Rémi Brissiaud s’appuie en partie sur ce domaine de compétences. Alors, je me suis dit : pourquoi ne pas en faire profiter quand même les élèves en difficultés en simplifiant un peu les choses ? Voici quelques éléments de simplification proposés :

  • Le passage par un support visuel
  • Le passage par le dessin et la représentation
  • Les opérations en ligne ne sont pas écrites en lettres. Pensez à l’enfant qui a des difficultés de lecture en plus ! Si je ne souhaite pas que l’enfant visualise l’écriture du nombre, je le lui donne à l’oral…
  • Rémi Brissiaud pense qu’il ne faut pas enseigner la méthode du dénombrement. Mon expérience m’a montré que cette méthode pouvait quand même être importante pour soulager la charge cognitive de l’élève. En effet, lorsqu’elle est comprise, elle devient un automatisme et ne demande pas trop d’énergie.

Pourquoi vouloir à tout pris travailler le calcul mental de différentes façons ?

  • Certains élèves dyspraxiques (sans déficience intellectuelle) ont des difficultés à manipuler correctement. S’ils accrochent et réussissent les opérations mentales demandées par les calcul, les erreurs seront beaucoup moins fréquentes. Pour ce type de difficulté, l’abstraction mentale sera donc un allègement de la charge cognitive.
  • Tout d’abord, les qualités requises ( abstraction, transfert, opérations mentales) sont aussi des compétences à acquérir. C’est donc un moyen parmi d’autres de travailler.
  • Même si l’enfant ne calcule pas systématiquement en mentalisant les opérations, ce travail ponctuel permet de consolider, d’approfondir et de renforcer le travail en numération.
  • A mon avis, les enseignants passent beaucoup trop vite sur la construction du nombre. En effet, j’ai pu noter que les résultats mathématiques étaient liés à une bonne compréhension de l’écriture du nombre et de la signification des chiffres en fonction de leurs positions. L’enfant qui a compris les nombres réussit à faire des opérations mentales sans problèmes.
  • Parce que chacun est différent, chacun à sa manière de penser et de raisonner, c’est à nous enseignant, de proposer un maximum de solutions avec que les élèves trouvent celles qui lui conviennent le mieux.

Aide-mémoire interactif et entraînements

(Version Open Sankoré)

Pour ceux qui souhaitent les documents Open Sankoré, merci de le noter dans « Commentaires ».

D’autre part, je vous demande de bien vouloir préciser le nom de l’article.

Cela me permet  de repérer plus facilement les documents souhaités. En effet, il va y avoir

plusieurs documents de ce type très bientôt. 

des liens très intéressants

 

Je vous invite à vous rapprocher des articles numération de ce blog :

 http://aide-pour-apprendre.fr/aide-memoire/mathematiques/

Une bonne connaissance en numération devrait en effet permettre de bonnes capacités de calcul. Et surtout, l’assurance que les opérations ne seront pas uniquement des techniques. Mettre du sens dans cette technique évitera de nombreuses erreurs.

Des sites ressources pour construire vos progressions et vos fiches de calculs (ceintures et autres). 

 La classe d’Ameline 

  La classe de Jenny *

  Classe de Delphine

  Le blog du cancre

  Charivari : dossier à télécharger : CE2

  Orphée école 

  Classe de Bertaga

  Documents de Poitiers à télécharger

Des documents facilitateurs

  Ceintures pour le CM1

des outils intéressants

 

Pour réaliser mes fiches de numération , je m’appuie en grande partie sur les célèbres travaux de Rémi Brissiaud « J’apprends les maths » (édition Retz).

La boîte de Picbille

Un lot de boîtes 

Les livres 

La mallette de jeux    

Vous appréciez mon travail, faîtes un tour ici :

Adsense